ibizafr-18.com.pl - Je l'avais dit jadis à dix de mes disciples :
HOME ABOUT GALLERY CONTACT MAP
Je l'avais dit jadis à dix de mes disciples :
"L'esprit de 68 aujourd'hui se dissipe.
On jette l'??ponge, tandis qu'ils lan?aient des pav??s.
La chanson engag??e laisse place à la variet'
Et la dialectique new-age prend de l'essor.
Flou artistique, Jordy disque d'or,
L'industrie du disque dort d'un profond sommeil
Et la plèbe pl??biscite et s'excite sur ce qu'elle aime
Et elle aime ce qu'on aime sur les radios F.M.
C'est le dernier "Ffff", d'un mythe de l'artiste
Qui s'est engag??, sur des principes d'??thique.
"Je ne sais plus" comme Positive black soul.
Ce style est du Solaar et le message est dit "radicool"
Tranquille je me place sur le temps,
Voici la funk mob à nous dans un instant."

Je l'avais dis jadis à dix de mes disciples.
Je l'avais dis jadis à dix de mes disciples.

Je laisse parler mon ??me. Le rap avait besoin d'aide.
Il sort de la scl??rose gr??ce au J.A.Z.Z.,
Pousse les limites de la bo??te à rythmes.
Ternaire sont les rythmiques et naissent les mêmes mythes.
Le Jazz exprime depuis ses origines
Un feeling non mercantile, une profondeur de style.
C'??tait de la musique humaine ??volutive,
Une r??volution musicale, une r??sistance active.
Les milices musicales nous balancent à l'??poque
Que c'est la d??pravation, les n??gros et la dope
Alors je pèse soupèse ces kilos de foutaises niaises,
En fait la synthèse, pour dire qu'en 96,
Si le rap excelle, le Jazz en est l'??tincelle
Qui flambe les modes qui sont à temps partiel.

Je l'avais dis jadis à dix de mes disciples.
Je l'avais dis jadis à dix de mes disciples.

Le style ??pistolaire continue car voici le fax.
Les ??crits restent et les paroles se plaquent au wax.
Les rebelles bilingues parlent la langue de bois,
Entrent dans le show-biz et ensuite ne parlent pas.
Je pèse, soupèse leurs kilos de foutaises niaises,
En fait la synthèse, pour dire qu'en 93,
C'est le consensus de Madame Tussaud.
Les blaireaux et les mimes ont la faveur des gogos.
Les stars du show-biz font de l'audimat
Sur les fils de Tito qui se serbo-croatent.
De ma Z.U.P. je zappe mate et puis constate une attaque bosniaque
Et puis l'audimat claque !
Pourtant, quand c'est Rambo, ce sont des artifices.
Les infos sont les fils du Box-Office.
Comme on le dit, c'est fini, donc à plus, let's go.
MC Solaar pour un test de micro.

poprzednia piosenka nastepna piosenka